Action formation continue : Pratiques, cultures et discours du vin et de la gastronomie à l’international

Pratiques, cultures et discours du vin et de la gastronomie à l’international

Module de 2* 4,5 heures de formation

OBJECTIFS

– Découvrir les types de discours constitutifs des filières vin et gastronomie

– Découvrir les ancrages culturels de ces discours

– Savoir adapter ces discours en fonction de langue-culture des publics visés

PROGRAMME

– Du patrimoine gastronomique français et viti-vinicole aux discours

– Production et réception des discours gastronomiques et viti-vinicoles

– L’ancrage culturel des discours gastronomiques et viti-vinicoles

– Transfert et adaptation à des cibles étrangères

LIEU : université de Bourgogne, Dijon

TARIF : 400 euros

CONTACTS

M. Laurent GAUTIER, Responsable pédagogique, laurent.gautier@u-bourgogne.fr

Mme Anne ROGER, Chargée d’ingénierie de formation, anne.roger@u-bourgogne.fr

CfP Les terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie

Appel à communications : Colloque « Les terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie : représentations, formation, transmission », 27-28 septembre 2016, Dijon – Beaune

Organisation : MSH, TIL, CIMEOS

L’inscription en 2010 du « repas gastronomique des Français » au patrimoine immatériel de l’humanité, accompagnée par la création en cours d’un réseau de Cités de la Gastronomie, dont une située à Dijon, a donné une visibilité internationale à la tradition gastronomique française relançant du même coup l’intérêt des scientifiques, en particulier dans les sciences humaines et sociales, pour cet objet d’étude éminemment culturel. Il en va de même pour la vigne et le vin que l’année 2015 a également mis en valeur à travers l’inscription en juillet dernier des « coteaux, maisons et caves de Champagne » et des « climats du vignoble de Bourgogne » au patrimoine mondial tandis que se prépare pour 2016 l’ouverture de la Cité des Civilisations du Vin à Bordeaux, que Beaune et l’interprofession bourguignonne travaillent à la création d’une Cité des Vins de Bourgogne et que s’est mis en place en Bourgogne un Groupement d’Intérêt Public « Pôle Bourgogne Vigne et Vin » associant chercheurs et professionnels sur ces thématiques.

Objets scientifiques, culturels et mémoriels, la gastronomie et le vin sont par ailleurs l’objet de toutes les attentions en matière de formation et d’éducation par exemple à travers les semaines de la gastronomie et du goût, organisées chaque année en automne, ou dans la proposition de loi sur l’information sur la vigne et le vin (n°617 du 11 juin 2014) qui stipule que « le vin est une boisson qui entre dans l’alimentation traditionnelle du consommateur et qu’il faut savoir apprécier et consommer avec modération : la consommation responsable passe par le savoir, l’éducation et la culture ».

Dans ce contexte international, national et régional favorable, la maison des Sciences de l’Homme de Dijon, en collaboration avec les laboratoires CIMEOS et TIL, organisent les 27 et 28 septembre 2016 deux journées de réflexion sur :

Les terminologies professionnelles de la gastronomie et de l’œnologie : représentations, formation, transmission

Modalités de soumission : Les propositions de communication, comprenant un titre provisoire, un résumé d’environ 1500 signes ainsi que 5 mots-clefs et une bibliographie de 5 titres, sont à adresser avant le 13 juillet 2016 à : laurent.gautier@u-bourgogne.fret anne.parizot@univ-reims.fr

Appel à communication en pièce jointeAppel_a_communication_vEnd

Colloque : Entre Terroirs et territoires : Les confréries et leurs discours

Programme du Colloque International

 

Patrimoine immatériel et identité(s)

Entre Terroirs et territoires :

Les confréries et leurs discours

6 et 7 mai 2016

Auditorium de la Médiathèque Voyelles

de Charleville-Mézières

2 Place Jacques Felix

08000 Charleville-Mézières

Sous le haut patronage de:

– Boris Ravignon, Maire de Charleville-Mézières

– Jean-François Pornin, Ambassadeur du Conseil européens des Confréries oenogastronomiques,

– Bernard Giraud, Président de l’ambassade des confréries de l’Ardenne, Vice président du conseil français des confréries, Organisateur du festival des confréries en Ardenne à Charleville

Vendredi 6 Mai

A partir de 8 h 30               Accueil des participants

 

9 h                                         Ouverture institutionnelle et scientifique du colloque

 

9 h 30                                   Conférence d’Ouverture Pascal Lardellier, Univ. Bourgogne                                                                                             Franche Comté,

                                La confrérie, fille du rite… Quelques perspectives sémio-anthropologiques      sur l’intronisation comme enchantement cérémoniel

 

10 h                                       Témoignage d’Anita Drohé, préfète des études Belgique

Confrérie bachique : Les Sossons d’Orvaulx

 

10 h 30                                 Ikrame Selkani, Univ. Grenade

L’attractivité du territoire via le Place Marketing : le Cas Moussem de TanTan (Maroc)

 

11 h                                       Pause café et présentation des posters de doctorants (Zaho Lv, Univ. Lumière-Lyon 2, Les confréries d’Avignon : une protection sociale contribue à l’identité urbaine (XIVe et XVe siècles)

 

11 h 30                                 Benoit Verdier et Marianne Cailloux, Univ Champagne-Ardenne

Discours et images sur les confréries dans la Champagne Viticole de 1909 à 2015

 

12 h                                       Laurent Gautier, Univ. Bourgogne Franche Comté

Les formules rituelles des discours de confréries vineuses entre la France et l’Allemagne

 

12 h 30                                 Déjeuner  au Restaurant Le Clèves

14 h                                       Jean-Jacques Boutaud, Univ. Bourgogne Franche Comté

L’imaginaire du vin cultivé en confréries : tradition, folklore et symboles

 

 

14 h 30                                 Tatjiana Matje, Univ. Yaoundé 1, Cameroun

L’évolution des confréries basaa du Cameroun de la période précoloniale à l’ère de la mondialisation

 

15 h                                    Boloh Yanne, Thierry Michaux, Christian Peltier, journaliste

historien et photographe

Les confréries d’avant l’an 2000 : trois voix et trois regards. Histoire du Tradivarius et de la Lettre des Confréries, Projet photographique

 

15 h 30                                 Sylvie Pellerin Drion, Univ. Paris-Ouest Nanterre la Défense

La confrérie du grand ordre du trou normand, retour sur les origines

 

16 h                                       Pause Café

 

16 h 30                                 Alexandre Eyries, Univ. Bourgogne Franche-Comté

La mêlée au rugby. Une confrérie invisible ?

 

17 h 30                                 Visite commentée du Musée de l’Ardenne

 

20 h 15                                 Dîner de Gala à l’Ermitage du Moulin Labotte- Haybes

Accueil par la Confrérie du Sabre d’or. Intronisation

 

Samedi 7 mai

 

A partir de 8h 30                Accueil des participants

 

9 h                                         Damien Framery, Univ. Paris 8

L’espace réticulaire d’une confrérie et le réseau des coopératives : les approches géographiques dans l’exemple des confréries de Saint-Vincent en Champagne.

 

9 h 30                                               Nicolas Raduget,  Univ. François Rabelais

Le rôle des confréries dans la reconnaissance du patrimoine alimentaire tourangeau (de 1937 aux années 1980)

 

10 h                                       Houria Habdennebi Oularbi, Univ. Tizi Ouzou

La robe kabyle : entre usage économique et usage politique.

 

10 h 30                                 Intronisations

 

11 h                                       Témoignage de Catherine Coutant

Le patrimoine gastronomique entre terroirs et territoires.

 

11 h 30                                  Témoignage de Laure Pétrus, Grand Maistre adjoint de la Confrérie des chevaliers du Sacavin

La Confrérie des Chevaliers du Sacavin d’Anjou et de Saumur : Un ancrage local, une ouverture au monde.

 

12 h                                       Clôture du colloque autour d’un apéritif

 

 

 

Contact : anne.parizot@univ-reims.fr et laurent.gautier@u-bourgogne.fr

 

CfP : les confréries et leurs discours

Patrimoine immatériel et identité(s)

Entre Terroirs et territoires : Les confréries et leurs discours

Colloque de l’université de Reims Champagne Ardenne (URCA)

IUT Reims-Châlons-Charleville

SUAC (Service Universitaire de l’Action culturelle de Reims)

En partenariat avec l’Université de Bourgogne et l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (Tours)

Charleville-Mézières 6 et 7 mai 2016

Ce colloque pluridisciplinaire et transdisciplinaire s’inscrit dans le prolongement de la réflexion sociale sur la notion de patrimoine. Il s’agira lors de ces journées de questionner, à travers les confréries, la problématique du patrimoine immatériel. La manifestation envisage de traiter plus spécialement des confréries gastronomiques (bachiques, œnologiques, vineuses et alimentaires) et s’inscrit dans le cadre du Festival des Confréries en Ardenne.

Événement unique en son genre en France, ce festival, créé en 2004, rassemble actuellement une cinquantaine de confréries gastronomiques. Il est envisagé d’en accroître la dimension à la fois au niveau national et international. Il se tiendra les 7 et 8 mai 2016 à Charleville-Mézières : le colloque précédera donc l’événement et sera en synergie directe avec lui.

Disciplines concernées : économie, gestion, histoire, sciences de l’information et communication, sémiotique, linguistique, terminologie, anthropologie, sociologie

Plusieurs axes d’études seront ainsi privilégiés (liste non exhaustive) :

  • Création et conditions d’existence des confréries, évolution en France et à l’étranger. Ce colloque s’intéressera à l’évolution historique des confréries, de leur création jusqu’à nos jours, et à leur articulation avec les grands mouvements de l’histoire des mentalités et de l’histoire culturelle. Il analysera les relations qu’elles entretiennent avec les provinces et régions et adoptera aussi une perspective interculturelle en étudiant le phénomène à l’étranger, ainsi que les rapprochements, voire « jumelages » existant entre des confréries proches de différents pays.
  • Au-delà de l’aspect folkorique (thème qui peut d’ailleurs être développé) les thématiques abordées concerneront tout particulièrement : les symboliques (gestuelle, cérémonies, blasons…), les rituels liés aux cérémonies d’intronisation, la terminologie employée ainsi que le fonctionnement discursif des confréries : discours d’intronisation, types d’écrits, formules de routine, etc. La construction des identités régionales par le biais des confréries sera également étudiée. Ces éléments sont largement empruntés à l’histoire et intègrent un discours basé sur un répertoire d’ancien français : des études sur ces corpus comparables dans d’autres langues seront les bienvenues.
  • On s’interrogera également plus précisément sur ce qui « fait sens » dans ces manifestations en relation ou non avec le phénomène de mondialisation. A l’heure où le repas gastronomique des Français est inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité, les confréries se définissent en effet comme un des premiers maillons de la sauvegarde du patrimoine gastronomique et de valorisation des produits authentiques et de terroir. Elles ont obtenu elles-aussi la reconnaissance de l’UNESCO, ont donc leur place dans le patrimoine culinaire et gastronomique et participent en ce sens à l’inventaire du patrimoine.
  • Une attention particulière pourra être portée à l’onomastique des confréries.
  • Enfin on s’interrogera sur les enjeux et les impacts sur le développement durable et la RSE. Cet axe aura pour objectif d’interroger les relations entre le triptyque patrimoine/société/confréries dans le cadre plus général des relations sociétales.

Les thématiques s’orienteront plus particulièrement vers la construction d’identités, d’authenticité (des produits) et d’histoire(s) (des territoires/terroirs et des produits), thème essentiel. La construction des identités régionales par le biais des confréries sera également étudiée et pourra aborder l’évolution des corps de métiers dont elles sont issues.

Tout ou partie de ces thèmes sera susceptible d’être abordé de façon transversale.

Il est important de souligner que ce colloque scientifique ne se veut pas exclusivement universitaire. Les membres des sociétés savantes (confréries), régionales, locales ou internationales, sont en particulier conviés à y prendre part.

Procédure pour l’envoi des propositions de communications orales ou affichées :

  • 
Les propositions de contributions, en anglais ou en français, seront envoyées au format PDF (police Times 12, interligne 1,5, marges 2,5 cm.) Elles comporteront le titre de la communication, un résumé de 500 mots maximum, 3 à 5 mots-clés, des références bibliographiques (10 au maximum).
Les participants indiqueront le format désiré pour leur présentation (communication orale ou affichée) et le type de contribution (scientifique ou témoignage réflexif).
  • Merci de préciser le nom et l’appartenance institutionnelle de l’auteur ou des auteurs, et l’adresse de correspondance.
  • Les doctorants sont invités à communiquer sous forme de poster.
  • 
Les propositions sont à envoyer en pièce jointe conjointement à : parizot@univ-reims.fr et laurent.gautier@u-bourgogne.fr
  • Dates importantes :
  • 
Date limite de réception des résumés : 30 novembre 2015
  • Notification d’acceptation des communications ou posters : 
30 décembre 2015
  • Envoi des textes définitifs : 15 mars 2016
  • Diffusion programme définitif : 15 avril 2016

Dates du colloque : 6 et 7 mai 2016,

Dates du Festival international des confréries : 7 et 8 mai 2016.

Publication : une sélection de contributions sera publiée dans un volume thématique chez un éditeur international, après expertise en double aveugle.

 

Comité de pilotage :

Laurent Gautier, professeur de linguistique appliquée, Université Bourgogne – Franche-Comté

Anne Parizot MCF (sciences de l’information et de la communication) Université Champagne-Ardenne

Comité scientifique :

Loïc Bienassis Institut européen histoire et des cultures de l’alimentation IEHCA

Jean-Jacques Boutaud Université de Bourgogne-Franche-Comté, Dijon

Marc de Ferrière le Vayer Chaire Unesco « sauvegarde et valorisation des patrimoine culturels et alimentaires », Université François Rabelais, Tours)

Laurent Gautier MSH Université Bourgogne Franche-Comté, Dijon

Pascal Lardellier Université de Bourgogne Franche-Comté, Dijon

Anne Parizot MCF Université Champagne Ardenne