Craiova (Romania), TradSpe – 26-28 november 2013

Contextes culturels et cognitifs dans la traduction/adaptation du discours des guides touristiques

 Laurent GAUTIER et Olivier MERIC (uB/TIL EA4182)

Mots clefs : discours spécialisés, tourisme, interactions, frames

La communication proposée s’inscrit dans le cadre d’un projet européen (appel KA2) actuellement développé par des partenaires universitaires et de prestation de service dans huit pays de l’Union européenne. Intitulé Tell Me A Story (TMAS), il a pour objet le discours des guides touristiques dont il vise à améliorer les compétences multilingues par le biais d’une initiation-incitation à l’acquisition de nouvelles compétences communicatives centrées sur des histoires/légendes/anecdotes liées à un choix ciblé de villes. Parmi les problèmes rencontrés pendant la première phase d’appréhension des discours en question, on s’arrêtera ici sur la part revenant aux contextes culturels et cognitifs dans la construction interactionnelle de l’objet « visite guidée » pour envisager leur passage d’une langue-culture à une autre lors de la visite en langue étrangère.

L’exposé commencera par une brève présentation du projet, ses objectifs et les méthodologies mises en place pour les atteindre. Ce faisant, on attachera une attention particulière à la question des corpus (constitution, exploitation) et aux cadres théoriques propices à l’analyse de telles données (tout particulièrement la linguistique interactionnelle et le modèle proximité/distance).

Dans un deuxième temps, la discussion portera sur les deux dimensions retenues et leurs répercussions lors de la traduction : l’ancrage des objets de discours (monuments, spécialités ou produit immatériel comme les Climats de Bourgogne) dans un contexte culturel donné laissant des traces tangibles dans les formes de verbalisation (terminologie, noms propres) et les segments de savoir associés qui ne sont pas forcément verbalisés, mais relèvent des scénarios évoqués par les guides et devraient idéalement être décodables par les visiteurs.

La communication s’achèvera par quelques remarques touchant aux conséquences didactiques pouvant être tirées du projet pour l’enseignement de telle « langue du tourisme ».

Références bibliographiques

Gautier, Laurent, 2012. Pour une approche linguistique intégrative des discours spécialisés. Document de synthèse méthodologique en vue de l’habilitation à diriger des recherches. Paris : Université Paris-Sorbonne.

Gotti, Maurizio, 2008. Investigating Specialized Discourse. Bern : Peter Lang.

Gunnarsson, Britt-Louise, 2009. Professional Discourse (= Continuum Discourse Series), London : Continuum.

Koch, Peter/Österreicher, Wulf, 2011. Gesprochene Sprache in der Romania. Französisch, Italienisch, Spanisch (= Romanistische Arbeitshefte ; 31), Berlin : de Gruyter.

Petit, Michel, 2010. « Le discours spécialisé et le spécialisé du discours : repères pour l’analyse du discours en anglais de spécialité » in E-rea 8,1, 1-15.

Les interactions touristiques plurilingues : quelques enseignements du projet KA2 Tell Me A Story

Exposé au séminaire VO/CISS – MSH Dijon – R03 – lundi 25 novembre 2013 – 10 heures

Laurent GAUTIER et Olivier MERIC (uB/TIL)

La communication abordera, en les croisant, chacune des deux problématiques du séminaire : d’une part la question du traitement de l’oral et des corpus oraux (visites guidées enregistrées et audioguides) et d’autre part celle de la construction des savoirs spécialisés – ici historiques, urbanistiques et architecturaux entre autres – dans une relation pouvant être qualifiée d’asymétrique entre le « guide » et le « touriste ».

Notre propos s’inscrivant dans le cadre du projet européen Tell Me A Story actuellement développé un par consortium de partenaires publics et privés dans huit pays européens, il s’agira dans un premier temps de présenter les objectifs et les tenants et aboutissants de ce projet. Dans ce contexte général, l’exposé s’arrêtera ensuite sur plusieurs questions centrales aux niveaux méthodologique et théorique :

–       celle du positionnement du discours des guides à l’intérieur du vaste ensemble des « discours spécialisés » en confrontant plusieurs modalités d’approche (axe horizontal/vertical ; discours académique/professionnel/du troisième type), vaste ensemble dont la typologie propre au discours du tourisme pourra être affinée selon des critères linguistico-discursifs ;

–       celle des modalités de constitution et d’exploitation des corpus : application de l’analyse conversationnelle aux discours spécialisés, linguistique interactionnelle, modèle proximité/distance ;

–       les possibilités et les limites de l’analyse quantitative (fréquences, profils combinatoires, n-grams)

Sur cette base, une dernière partie de l’argumentation présentera, à partir des corpus français, italien, espagnol et allemand, de premiers résultats en termes de catégorisation/définition linguistique de ces discours avec une attention particulière accordée à l’articulation « visites guidées authentiques » vs « audioguides ».

Séminaire VO/CISS Dijon – séance lundi 25/11/2013

Le deuxième séminaire sur l’oralité du « Centre Interlangues Texte Image Langage » (EA4182) aura lieu

lundi prochain,  25 novembre 2013.

Le rendez-vous est à 10 heures à la salle R 03 de la MSH. Nous écouterons les deux interventions suivantes, qui sont en français :

  • 10h : Gilles LAFERTE (uB / CAESER), Pratique de l’entretien en sociologie et archivages des données ethnographiques
  • 11h: Laurent GAUTIER et Olivier MERIC (uB / TIL), Les interactions touristiques plurilingues : quelques enseignements du projet KA2 « Tell Me A Story » 

Le séminaire se terminera aux alentours de midi.

15.11.2013 MSH Dijon Hablar de su vino con las palabras adecuadas: para un OenoLex español?

Hablar de su vino con las palabras adecuadas: para un OenoLex español?

 Laurent Gautier

Centre Interlangues Texte Image Langage (EA 4182)

laurent.gautier@u-bourgogne.fr

vinolingua.dijon.recherche@gmail.com

Decir que el marketing del vino es, al menos en parte, un « asunto de palabra » parece estar incluido en la « perogrullada ». Que sea en la prensa especializada, sobre los foros y otros blogs de aficionados, sobre las etiquetas o incluso catando el vino en la casa de un productor alrededor de un vaso, presentar y hacer apreciar un vino depende a la vez de las impresiones/sensaciones y también de las palabras que conseguimos o no asociar a estas últimas. La comunicación presentada en el marco de esta jornada tiene por objeto volver sobre esta relación entre « la cosa y la palabra » para al mismo tiempo problematizarla resaltando que no es tan sencillo como lo creemos y presentarla, en relación a un proyecto piloto, como el enfoque a la interfaz entre lingüística, sensorialidad y Info-com puede responder algunas interrogaciones del sector profesional. Actualmente instanciado por los únicos vinos de Borgoña, OenoLex tiene vocación extenderse a otras regiones y otras lenguas : ¿ Por qué no el español y las regiones vitivinícolas de España y/o de América Latina ?

En este contexto, empezaremos para contextualizar nuestro tema desde dos rasgos característicos de la comunicación tradicional sobre el vino : primero su lado casi esotérico para el no especialista y segundo su unidireccionalidad en el sentido que se considera generalmente a su destinatario de manera no diferenciada, haciendo poco caso al mismo tiempo de sus posibles niveles de peritaje y de la dimensión sensible del referente vino.

Tomando la contra de estas dos tendencias, el proyecto OenoLex – desarrollado en sinergia entre la MSH (casa de las ciencias humanas) de Dijon, el centro Interlengua de la Universidad de Borgoña y el  Center for leksikografi de la Universidad d’Aahrus (DK) – tiene como objetivo la producción de un nuevo tipo de representación organizada de las palabras y de los saberes sobre los vinos. Así se considerarán tres principios principales :

su sujeción a la realidad discursiva auténtica de los consumidores a través de la constitución de un corpus esencialmente oral indexado sobre situaciones de consumo ;

su finalidad multi-agente tratando las « palabras y las cosas » en función del grado de peritaje y de la inversión cognitiva del consumidor considerado ;

– su dimensión cognitiva que busca superar los diccionarios o otros léxicos del vino para asociar las palabras utilizadas a « segmentos de saberes »

Al final, la comunicación tratará la pregunta del arraigamiento cultural del contenido de OenoLex cuyo reconocimiento y consideración son indispensables antes de proyectar toda extensión hacia otra lengua y otra cultura vitivinícola.

15.11.2013, MSH Dijon Parler de son vin avec les bon mots

Parler de son vin avec les bon mots : vers un OenoLex espagnol?

Hablar de su vino con las palabras adecuadas: para un OenoLex español?

 

Laurent Gautier

Centre Interlangues Texte Image Langage (EA 4182)

laurent.gautier@u-bourgogne.fr

vinolingua.dijon.recherche@gmail.com

Dire que le marketing du vin est, en partie du moins, une «affaire de mots» semble relever de la lapalissade. Que ce soit dans la presse spécialisée, sur les forums et autres blogs d’amateurs, sur les étiquettes ou même autour d’un verre lors d’une dégustation chez un producteur, présenter et faire apprécier un vin passe tout à la fois par des impressions/sensations et par les mots que l’on réussit – ou pas – à associer à ces dernières. La communication présentée dans le cadre de cette journée vise ainsi à revenir sur cette relation entre «la chose et le mot» pour tout à la fois la problématiser en montrant qu’elle n’est peut être pas aussi évidente qu’on veut bien le croire et présenter comment, dans le cadre d’un projet-test, une approche à l’interface entre linguistique, sensorialité et info-com peut répondre à certaines interrogations de la filière professionnelle. Instancié pour le moment pour les seuls vins de Bourgogne, OenoLex a vocation a être étendu à d’autres régions et d’autres langues : pourquoi pas l’espagnol et les régions viti-vinicoles d’Espagne et/ou d’Amérique Latine ?

Dans ce contexte, on commencera par contextualiser notre propos en partant de deux traits caractéristiques de la communication traditionnelle sur le vin : d’une part son côté quasi ésotérique pour le non-spécialiste et d’autre part son unidirectionnalité au sens où son destinataire est le plus souvent considéré de manière indifférenciée, faisant fi tout à la fois de ses possibles niveaux d’expertise et de la dimension sensible du référent vin.

Prenant le contre pied de ces deux tendances, le projet OenoLex – développé en synergie entre la MSH de Dijon, le Centre Interlangues de l’uB et le Center for leksikografi de l’Université d’Aahrus (DK) – vise à produire un nouveau type de représentation organisée des mots et des savoirs sur les vins. On discutera ainsi ses trois principes majeurs :

–   son ancrage dans la réalité discursive authentique des consommateurs à travers la constitution d’un corpus essentiellement oral indexé sur des situations de consommation ;

–   sa finalité multi-agent abordant les «mots et les choses» en fonction du degré d’expertise et d’investissement cognitif du consommateur visé ;

–   sa dimension cognitive qui vise à dépasser les dictionnaires ou autres lexiques du vin pour associer aux mots utilisés des «segments de savoirs».

La communication abordera pour terminer la question de l’ancrage culturel du contenu d’OenoLex dont la reconnaissance et la prise en compte sont indispensables avant d’envisager toute extension vers une autre langue et une autre culture viti-vinicole.

Interdisciplinary Workshop on Spanish Wines

Journée Dimension économique de l’espagnol

 Industria vitivinícola y tecnología

Vendredi 15 novembre 2013 

Université de Bourgogne

Maison des Sciences de l’Homme Salle R 03

6, Esplanade Erasme

21000 Dijon

L’image de l’Espagne se manifeste de multiples manières. La culture, les entreprises, les produits espagnols sont le reflet d’une image-pays, et les consommateurs internationaux se tournent vers les produits espagnols en ayant à l’esprit une certaine idée de l’Espagne.

Cette nouvelle journée sur la Dimension économique de l’espagnol porte sur l’image que projette l’Espagne par le biais de son secteur vinicole. Et nous souhaitons aujourd’hui faire le lien entre la tradition millénaire du vin et la technologie. Nous verrons par exemple que les nanomatériaux utilisés dans l’industrie vinicole permettent de surveiller en continu les processus de fermentation et de proposer un produit de grande qualité à forte valeur ajoutée.

8h45       Inauguration

Paloma Bravo, Directrice du Département d’Études hispaniques, Directrice-Adjointe TIL

Domingo García Cañedo, Directeur de l’Institut Cervantes de Lyon

Pierre-Paul Grégorio, Université de Bourgogne

Matilde Alonso, Université Lyon 2 – DEE

9h15       Joël Bremond, Université de Nantes

Rioja, une marque territoriale d’excellence / Rioja, una marca territorial de excelencia

9h45       Julio Gómez, Avanzare

Empleo de nanosensores en la industria enológica y de bebidas; otras aplicaciones de la nanotecnología / L’emploi de nanocapteurs dans le secteur de l’œnologie et des boissons ; autres applications de la nanotechnologie

10h15     Débat et pause

10h45 Miguel Blanco, Universidad Rey Juan Carlos

Freixenet, las burbujas centenarias conquistan el mercado internacional  / Freixenet, les bulles centenaires à la conquête du marché international

11h15     Luisa María Gijón, Université Lyon 2

Implantación de empresas españolas en Francia. Estrategia y casos  / Implantation d’entreprises espagnoles en France. Cas et stratégies

11h45     Débat et pause déjeuner

14h         Luis María Arribas, Universidad de Valladolid

La internacionalización de la industria vitivinícola en Castilla León. Estrategia y casos / L’internationalisation du secteur vinicole en Castille-Leon. Cas et stratégies

14h30      Laurent Gautier, Université de Bourgogne

Parler de son vin avec les bons mots : vers un OenoLex espagnol – hispano-américain / Hablar de su vino con las palabras adecuadas: para un OenoLex español – hispanoamericano

15h         Carmen de Pablos, Universidad Rey Juan Carlos

La industria del español en la universidad estadounidense. El caso de Norwich University / Le secteur de l’espagnol dans les universités des Etats-Unis. Le cas de Norwich Norwich University

Débat

15h45     Séance de clôture

Laura Benedetti, Universidad Nacional del Sur (Argentina)

La industria de lengua española en la región latinoamericana / Le secteur de l’espagnol en Amérique latine

16h20     Dégustation de vins proposée par la Maison Familiale et Rurale de Grandchamp

Cata de vinos ofrecida por Maison Familiale et Rurale de Grandchamps

2ème appel : dictionnaires et idéologie(s)

Appel à communications

Dictionnaires et idéologie(s)

Journée d’étude du Centre Interlangues ‘Texte Image Langage’ (EA 4182)

Université de Bourgogne

Vendredi 31 janvier 2014

 

Objet à la fois quotidien (dans son usage scolaire par exemple) et de référence (en particulier sous sa forme encyclopédique), le dictionnaire connaît depuis plusieurs années un regain d’intérêt scientifique à l’intersection entre plusieurs disciplines : sciences du langage, sciences de l’info-com, histoire du livre et de l’écrit, didactique, etc. Dans ce contexte propice aux échanges, la journée proposée dans le cadre de l’axe ‘Individu et Nation’ de l’EA4182, visera une approche interdisciplinaire de l’inscription de l’idéologie/des idéologies dans les dictionnaires ainsi que dans les discours qui les entourent, en particulier au niveau de la réception (discours critique et médiatique entre autres). Il s’agira ainsi de s’interroger sur la dimension idéologique du dictionnaire, quel qu’il soit, mais aussi sur les liens qu’ont entretenus maintes entreprises lexicographiques avec certains régimes autoritaires. Ce faisant, ce sont la dimension culturelle et l’ancrage sociétal du dictionnaire qui seront au cœur de la réflexion.

Conformément à ces objectifs, les travaux pourront porter sur :

  • différents types de dictionnaire (dictionnaires de langue générale ou spécialisée, dictionnaire encyclopédique, dictionnaire d’apprenant) ;
  • différentes langues objets (prioritairement, mais non exclusivement, les langues représentées dans le centre : allemand, anglais, espagnol, français, italien) ;
  • différents objets d’analyse : macrostructure, microstructure, paratexte, discours lexicographique au sens large.

Si la métalexicographie semble être un des angles d’attaque privilégiés, elle pourra être utilement complétée par des mises en perspective civilisationnelles et/ou historiques. Afin de favoriser la discussion et les échanges, on se focalisera lors de cette première journée sur les dictionnaires « papier » et sur une période se limitant aux XIXe et XXe siècles.

Les propositions de communication – 1 page TNR12, interligne simple + 5 mots clefs + 5 références bibliographiques – sont à adresser avant le 10 novembre 2013 uniquement par mail à l’adresse : laurent.gautier@u-bourgogne.fr. Notification aux auteurs fin novembre.

Une publication d’une sélection de publications est envisagée à l’issue de la journée.

Organisation scientifique/contact : Laurent Gautier (laurent.gautier@u-bourgogne.fr)