Conférence : La minéralité du vin – dires d’experts et de consommateurs

En passant

 

Yves Le Fur (AgroSup Dijon) / Laurent Gautier (uB)

Mercredi 6 février 2013, 20 heures, Maison des Sciences de l’Homme de Dijon

Cette conférence vise à présenter les résultats du premier volet d’un projet de recherche réalisé, sous l’égide de l’Institut Œnologique de Champagne, par une équipe pluridisciplinaire réunissant linguistes, oenologues et spécialistes des sciences du goût. Si le projet global vise à analyser les modes de construction cognitive du concept de minéralité du vin chez les consommateurs et les professionnels en l’articulant sur les réalités sensorielles observables, la première partie présentée et discutée ici se focalisera sur le discours des consommateurs approché au travers d’un questionnaire en ligne.

Nous reviendrons brièvement sur les hypothèses de travail du projet ainsi que sur la méthodologie mise en œuvre pour s’arrêter sur les résultats de l’analyse sémantique du corpus de parole ainsi récolté. On discutera ainsi des fréquences les plus saillantes et des combinatoires préférentielles pour tenter de cerner la façon dont le public cible se représente la notion de minéralité. Ces tendances seront examinées et problématisées à la fois à la lumière du discours ambiant dégagé dans l’étude précédemment citée et par rapport aux groupes focus que l’analyse statistique des données sociologiques et de comportement d’achat a permis de dégager comme pertinents.

Publicités

CfP : GERALS 2013 – la néologie en allemand de spécialité

Humeur du moment

Journée d’études du GERALS à Strasbourg le mardi 26 mars 2013

La néologie en allemand de spécialité

Depuis une dizaine d’année, la néologie bénéficie d’un intérêt croissant dont témoignent non seulement une multiplication des colloques internationaux et des publications, mais aussi l’élaboration de nombreux outils d’observation semi-automatisés (la Wortwarte pour l’allemand, Neotrack pour l’espagnol ou encore Pompamo pour le français, etc.).

Pionnière en ce domaine, dès les années 70, la germanistique continue d’enrichir une longue réflexion sur la création lexicale, sur ses règles de formation comme sur ses fonctions (con)textuelles, la linguistique de corpus ayant par ailleurs permis d’étudier les rapports entre formation des mots et discours spécialisés.

Cette journée d’études souhaite réunir des travaux récents, qu’ils traitent de néologie « formelle » ou de néologie strictement sémantique. Elle s’adresse aux germanistes linguistes ou civilisationnistes intéressés par le problème de l’enrichissement et du renouvellement des lexiques spécialisés propres non seulement aux disciplines techniques, mais aussi aux sciences humaines et sociales en général (philosophie, droit, histoire, etc.) ainsi qu’au journalisme.

Les propositions de communications en français ou en allemand autour des points suivants sont les bienvenues :

  • Les règles de génération des néologismes liées au système de l’allemand et le problème de la compositionnalité du sens des néologismes en rapport avec ces règles.
  • L’utilisation privilégiée par certains domaines spécialisés de certains procédés de formation particuliers, et au sein de ces domaines les corrélations remarquables entre tel genre textuel et tel(s) procédé(s) de formation.
  • La question de la diffusion néologique : de l’adoption d’une innovation lexicale au sein d’un domaine de discours particulier aux cas de lexicalisation (en langue courante) des néologismes issus d’une langue de spécialité.
  • L’influence de l’anglais sur la formation des néologismes et la question de la « germanisation » des termes anglais. Plus largement, la traduction des néologismes et des procédés qui lui sont généralement associés (calque, etc.).Le GERALS (Groupe d’Etude et de Recherche en Allemand de Spécialité) et le groupe de recherche Fonctionnement discursif et traduction (équipe d’accueil 1339, LILPA), l’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales et l’UFR Langues et Sciences Humaines Appliquées de l’Université de Strasbourg organisent cette journée d’études.

    Comité d’organisation :
    Jean-Marc DELAGNEAU (Université du Havre) Laurent GAUTIER (Université de Dijon) Christophe GÉRARD (Université de Strasbourg) Thierry GRASS (Université de Strasbourg)
    Alain VOLCLAIR (Université de Strasbourg)

    Les propositions de communications d’une durée de 25 minutes + 5 minutes de questions avec titre provisoire ainsi qu’un résumé de 150 à 200 mots seront adressées d’ici le 28 février 2013 à l’adresse suivante : outilstrad@googlemail.com. Les contributions retenues pourront être présentées en français ou en allemand.